La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le lundi 3 décembre 2018 à 09:46 - Mis a jour le lundi 3 décembre 2018 à 09:47

Fenix 5 Vs Spartan Ultra: le duel

Avant les fêtes, nous avons testé et comparé les deux montres multisports haut de gamme actuellement les plus populaires chez les runners.

À l’approche des fêtes de fin d’année, beaucoup de coureurs rêvent que le Père Noël leur apporte une montre connectée. Mais choisir celle qui vous convient n’est pas toujours aisé. Pour vous aider, on vous propose cette semaine un comparatif entre deux des meilleures et des plus populaires montres actuellement disponibles sur le marché grand public : la Garmin Fenix 5 et la Suunto Spartan Ultra. Un choix de comparaison assumé et choisi en raison de l’omniprésence de ces modèles sur le marché, même si Garmin a sorti une évolution sous la forme d’une Fénix 5 plus et que Suunto propose, en parallèle, sa Suunto 9 qui connaît aussi un succès grandissant. Reste qu’on est ici dans du haut de gamme donc, avec un prix qui l’est tout autant. Mais rien n’empêche de rêver en cette période de l’année…

Autonomie

À ce niveau, la Fenix 5 affiche, dans le cas de notre test, plusieurs longueurs d’avance. Elle nous a par exemple permis d’enchaîner, en utilisant le GPS dans sa configuration maximale et avec une ceinture cardio, un trail de 75 km, une sortie vélo, une séance de natation et une semaine sans autre activité. On peut estimer qu’elle peut vous accompagner sans souci pour 16 à 17 h d’activités, voire un peu plus, là où la Spartan Ultra affiche une autonomie bien moindre. Les promesses de la marque basée en Finlande sont pourtant belles avec 18 h d’autonomie à plein régime et bien plus en choisissant certains réglages. Mais nous avons été forcés de couper l’exercice durant un trail de 10 h et de choisir de nouveaux paramètres, de peur de voir la montre s’éteindre avant la ligne d’arrivée. On en espérait mieux.

Utilisation

En pratique, ces deux montres sont des petits bijoux de technologie et sont toutes deux d’excellents compagnons lors de vos sorties, peu importe le terrain de jeu. Vu les fonctionnalités qu’elles emportent, elles s’adressent à un public d’initiés. Parfaites pour vous accompagner en montagne, les deux montres sont aussi d’excellents choix pour les triathlètes (même s’il existe des montres pensées spécifiquement pour ce public), ceux qui ont une approche scientifique de leur pratique ou tout simplement les fanas de données.

Suunto permet de choisir parmi 80 sports. Des plus classiques aux plus précis. La Fenix offre aussi un large panel de disciplines. Elle possède quelques options intéressantes comme sur son profil natation et d’autres qui sont moins abouties comme un indicateur de forme dont il ne faut pas toujours prendre les résultats au pied de la lettre.

Garmin semble avoir un léger avantage au niveau de la précision de son GPS. Si Suunto a tendance à donner une trace GPS plus courte, nous n’irions pas jusqu’à la remettre en cause sur ce point pour autant.

Les différentes fonctions permettent dans les deux cas tout ce qui est imaginable en termes de programmation d’entraînement, chargement de parcours ou découverte d’un nouveau terrain de jeu sans craindre de se perdre.

Même si on parle de quelques secondes supplémentaires, la Fenix 5 reste cependant généralement plus lente à capter le signal GPS que sa concurrente. Garmin est, par contre, plus précis pour son altimètre barométrique. Celui de Suunto a tendance à se dérégler. Notamment suite à des vols répétés.

 

Look

Les deux montres peuvent vous accompagner aussi bien dans vos sorties extrêmes qu’au boulot, quitte à délaisser le côté « montre de sport » qui peut plaire à certains. Question de goût.

Un peu moins épaisse (15,5 mm) mais un peu plus lourde (85 gr.), la Fenix 5 se fait un tout petit peu plus ressentir au poignet que sa concurrente (17 mm et 77 gr.) qui possède un écran légèrement plus grand. L’autonomie en faveur de Garmin est sans doute à ce prix. Mais on est bien loin des imposants premiers modèles Fenix.

Pour les deux montres, il est possible de changer facilement le bracelet (en s’en offrant un autre évidemment…), histoire de s’adapter aux différents contextes de la vie. Dans les deux cas, il existe aussi une infinité de faces à télécharger ou à créer en plus de celles proposées de série.

 

Applications

Garmin Connect et Movescount, les deux applications dédiées sont difficiles à comparer. On apprécie le côté complet de l’application mobile Garmin par rapport à Suunto qui n’offre qu’un résumé des dernières activités.

La navigation est, par contre, plus aisée et plus ludique sur Movescount. Les deux pages web sont extrêmement complètes et offrent une analyse ultra-précise des sorties et de nombreuses statistiques.

 

Les différences

On soulignera que la Spartan Ultra n’embarque pas de capteur de fréquence cardiaque au poignet, contrairement à la Fenix 5. Cela fait surtout la différence en faveur de la Garmin dans le suivi des activités au quotidien. Par contre, lors des sorties, le capteur optique au poignet n’est, à notre sens, pas suffisant, lissant les pics lors des intervalles et étant peu fiable à haute intensité. Dans ces deux cas, utiliser la ceinture cardio (que Suunto fournit de base, à l’inverse de Garmin) pour avoir de bonnes données nous semble indispensable.

Au niveau de l’ergonomie, Suunto propose, en plus de trois boutons, un écran tactile très efficace. Même quand il pleut, il permet de zapper d’un écran à l’autre en plein effort. Il est également possible, pour ceux qui veulent éviter que l’écran ne change s’ils le touchent par mégarde, de bloquer la fonction tactile en deux manipulations. De son côté, Garmin fait dans le sobre et efficace. Pas d’écran tactile donc mais quatre boutons classiques.

Prix

Le prix officiel de la Fenix 5 est de 550 € et celui de la Spartan Ultra de 649 €. Mais il faut comparer ce qui est comparable. La montre de la marque Suunto embarque avec elle la ceinture cardio indispensable à la bonne utilisation d’une montre de cette gamme et propose de série la vitre « Saphhire » qui vous tiendra écarté longtemps des griffes ou autres petits éclats. Pour la version « Sapphire » chez Garmin, on vous en demandera déjà 649 €, sans compter la ceinture cardio à 60 € qui vous amène à 710 € pour cette version, voire un peu plus si vous souhaitez opter pour la ceinture cardio « triathlon » qui vous accompagnera aussi dans l’eau ! Dans la balance, il faut tenir compte au jeu de la comparaison des différentes options disponibles sur chacune des montres et qui, en fonction de votre utilisation, peuvent faire la différence.

Les deux montres n’étant pas les dernières venues sur le marché, on précisera bien entendu qu’il est possible de les trouver sans trop de difficultés à un prix inférieur à celui recommandé par les marques alors que d’autres ceintures cardio que celle fournie par Garmin sont compatibles avec la Fenix 5. Reste que si on souhaite un verre incassable et l’indispensable ceinture cardio, la Suunto devance néanmoins la Garmin au niveau du prix officiel affiché.

Faites votre choix !

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles