La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le mercredi 6 février 2019 à 03:44 - Mis a jour le mercredi 6 février 2019 à 03:44

Flight Ventrix : de l’isolant, aussi pour les coureurs

La veste Flight Ventrix de The North Face ou quand l’isolation vient au secours des runners pour passer l’hiver.

En découvrant la nouvelle veste Flight Ventrix de chez The North Face, notre première impression fut de penser qu’il s’agissait là d’un excellent vêtement mais qu’il était plus destiné à accompagner les skieurs que les coureurs, ce que nous sommes d’abord, dans la lignée d’une gamme Ventrix visant bien plus large que le milieu du running.

Vingt-quatre heures plus tard et une première sortie sous la pluie et un thermomètre flirtant avec le zéro, notre vision avait radicalement changé. Cette veste, c’est du haut de gamme, tant dans la qualité que le prix (affichée à 200 € initialement, la marque américaine la proposait néanmoins à 120 € sur son site durant la période de notre test, en janvier).

Une peau de canard

Loin de ce que les premières images vues sur le net peuvent laisser penser, cette Flight Ventrix est en fait très légère et orientée compétition/haut niveau. Tout en étant isolée au niveau du ventre et de certaines parties des bras. Bref, les endroits les plus exposés lors de vos sorties running. Quand il pleut, l’eau ruisselle sur la veste comme sur les plumes d’un canard. Et ce que vous portez en dessous, qui peut – sauf conditions extrêmes -, être réduit à une sous-couche proche du corps par exemple, n’est pas atteint par la pluie. Dans l’autre sens, cela n’empêche nullement votre transpiration de s’évacuer relativement correctement. Pour preuve, peu ou pas d’odeurs de transpiration coincées dans le textile lorsqu’on reprend la veste quelques jours après avoir effectué une sortie longue. Bref, légèreté, imperméabilité et respirabilité.

Et au niveau thermique ? Le pari est aussi réussi. Que ce soit en mode footing par -5 degrés avant le lever du jour ou en poussant la mécanique lors d’une séance d’intervalles, nous n’avons jamais eu trop froid ni trop chaud. La sensation que l’isolation « s’active par le mouvement », comme promis par la marque, semble bel et bien réelle. Le textile, relativement souple bien que proche du corps, n’entrave également jamais le mouvement.

L’efficacité avant le look

Niveau look, la veste n’a pas le rendu le plus beau du marché, privilégiant d’abord l’efficacité. Cela s’explique en grande partie par les contraintes liées à l’isolation. La version gris et noir que nous avons testée est la plus répandue. Mais il en existe en d’autres coloris, notamment dans le jaune typique de TNF ou encore le noir. Si la veste est relativement bien visible dans l’obscurité, on regrettera que l’isolant, d’un poids total de seulement 60 grammes sur l’ensemble de la veste, ait tendance à faire un léger pli peu esthétique au niveau du ventre.

Les poches, quant à elles, sont très discrètes, voire invisibles puisque nous pensions même qu’il n’y en avait pas lors de la première utilisation. Au nombre de deux et disposées de part et d’autre de la tirette d’ouverture, elles sont cependant un peu basiques pour une veste haut de gamme dans un milieu du running où on n’apprécie pas trop avoir des objets qui balancent au rythme de votre effort.

Reste que la Flight Ventrix tient ses promesses. Que ce soit en plein cœur de l’hiver en Belgique ou lors de séjour à la montagne, elle pourra s’ériger en incontournable de votre garde-robe running.

 

On aime

  • La promesse d’avoir toujours une sentation de chaleur, même quand il fait très froid, est tenue ;
  • The North Face a réussi à faire rimer bonne isolation avec légèreté ;
  • La veste, bien qu’isolante et imperméable, est très respirante. On peut effectuer plusieurs sorties longues sans pour autant qu’elle emmagasine les odeurs de l’effort…

On n’aime pas

  • La coupe, bien que slim, a tendance à s’arrondir au niveau du ventre, matière isolante oblige sans doute. Cela peut donner l’impression d’avoir quelques kilos superflus ;
  • Les deux poches latérales sont basiques. On aurait aimé être surpris par des rangements plus intelligents.
Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles