La plus grande communauté running de Belgique
  • Thibaut Hugé
  • Publier le vendredi 27 septembre 2019 à 11:19 - Mis a jour le vendredi 27 septembre 2019 à 11:19

KS et KD Light: Kalenji s’attaque aux grandes marques

Decathlon a sorti durant l’été ses deux nouveaux modèles haut de gamme, les Kiprun KD Light et KS Light. Nous les avons testés.

Decathlon a profité de l’été pour revoir ses modèles haut de gamme, proposant désormais en tête d’affiche de sa gamme Kalenji les Kiprun KD Light et KS Light. Avec comme caractéristiques principales la légèreté (respectivement 256 et 290 grammes en pointure 43, soit environ 10 % de moins que la gamme précédente) et l’accroche. La première paire, la KD, est plus orientée performance et distances plus courtes pour poids légers tandis que la seconde, la KS, est la partenaire idéale pour des sorties rythmées sur route, jusqu’au marathon, avec un amorti plus « confortable ». Prix affiché pour les deux : 90 €, soit (minimum) quelques dizaines d’euros en dessous des produits phares des grandes marques du marché running.

Au-delà du descriptif, la question est de savoir si ces modèles haut de gamme de chez Kalenji peuvent (enfin) rivaliser avec les nombreux modèles phares des grandes marques vendus chez les magasins spécialisés ? C’est ce que nous avons voulu savoir en enfilant ces deux modèles durant l’été.

Promesses respectées

Verdict ? La promesse de légèreté et de stabilité est, à notre sens, tenue. Les semelles, revues et corrigées dans les laboratoires de Decathlon, tiennent la route et renvoient pas mal de dynamisme, surtout sur la KD qui donne directement envie de foncer, mais aussi sur la plus endurante KS à l’amorti plus agréable sur la durée. On apprécie aussi le fait que Kalenji joue le jeu de la franchise en indiquant clairement qu’il garantit un amorti optimal pour respectivement 800 et 1 000 kilomètres. Pas moins, pas plus. Au moins, on sait ici à quoi s’en tenir.

Par rapport à d’autres « classiques », on n’a absolument pas l’impression d’être accompagné par un modèle low cost qui ne nous permettra pas d’aller au bout de notre objectif, qu’il s’agisse d’une sortie sur route en endurance ou d’un marathon bouclé à vive allure. De low cost, il n’en est d’ailleurs plus question quand on évoque ce type de chaussures haut de gamme produites par Decathlon.

Pas pour amateurs de pantoufles

On n’affirmera cependant pas que ces nouvelles KD et KS Light, à la structure identique en dehors de la semelle, sont de taille à lutter dans la même catégorie que d’autres classiques de la route, aux prix cependant bien plus élevés. À notre sens, et malgré un renfort appréciable au niveau du talon, le contrefort (partie arrière de la chaussure) demeure encore un peu rigide par rapport à d’autres « pantoufles » disponibles sur le marché. Le confort de la languette, là où prennent place les lacets, pourrait aussi être amélioré. Des détails certes et, sans doute aussi, le prix de la légèreté.

Pour le reste, il n’y a rien à redire sur des godasses qui font leur job, pour un rapport qualité-prix inégalé sur le marché. Pour un usage qui peut convenir à tous les routiers, du débutant au coureur confirmé, même si les plus lourds gabarits éviteront la KD et seront prudents avant de se lancer avec la KS Light.

 

On aime

  • Un rapport qualité-prix inégalé ;
  • Un poids plume ;
  • Une adhérence optimale et la promesse de dynamisme selon le modèle de la chaussure respectée.

On n’aime pas

  • Le contrefort un peu cheap, qui ne donne pas un sentiment de soutien optimal au niveau de l’arrière du pied ;
  • Un laçage parfois inconfortable, en raison d’une languette au confort pouvant être amélioré.
Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles