La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le lundi 13 août 2018 à 02:53 - Mis a jour le lundi 13 août 2018 à 02:53

Les conseils de la Team Borlée: développer le geste à l’extrême

Le travail de la technique de course a bien plus d’importance que certains peuvent le penser. Sans quoi, bonjour les blessures…

Faire du sport, c’est bien. Mais pas n’importe comment, sous peine de le payer tôt ou tard par une accumulation de blessures. Encore plus en course à pied, pratique traumatisante pour le corps en raison de la répétition des chocs. Dans les pelotons, il suffit pourtant de jeter un bref coup d’œil pour constater que, malheureusement, nombreux sont les coureurs à ne pas adopter une bonne posture, surtout lorsque l’effort est intense. Il est pourtant relativement aisé d’améliorer sa technique de course en intégrant dans une de ses séances un travail spécifique. Et ce, par exemple, à raison d’une fois par semaine.

L’idée générale est qu’il est primordial pour le coureur d’aller stimuler les extrémités musculaires, ce qui permet de développer une harmonisation de l’ensemble du corps sur le long terme et d’alléger le corps. Comment faire, nous direz-vous ? Tout simplement en développant son geste à l’extrême afin d’aller au maximum de ses mouvements. Après une période d’échauffement et avant le contenu principal de votre séance, vous pouvez par exemple intégrer quelques répétitions d’exercices classiques, comme le tape-fesses (remonter les talons à hauteur du fessier), le skipping (remonter les genoux), les déroulés des chevilles ou encore les pas latéraux. Mais il est tout aussi important, voire plus de les effectuer correctement, donc, on le répète, en allant à l’extrémité du mouvement. Dans le cas du skipping, par exemple, la jambe gauche doit rester tendue pendant que la droite est remontée. Et vice-versa. Si cela ne prend que quelques minutes par semaine, cela peut vous être très profitable sur le long terme. À l’inverse, si un coureur régulier ne fait que courir sans jamais intégrer ce type d’exercices ou du renforcement musculaire dans son programme, il ne stimulera que le centre de ses muscles et ne favorisera pas une harmonisation du geste sur le long terme.

Quelques astuces simples

Beaucoup, dans le doute, préfèrent cependant s’abstenir. Souvent par manque de connaissance ou par peur de mal faire, tout simplement. Sans encadrement spécifique, il existe cependant quelques astuces simples pour s’assurer de la bonne exécution des gestes. Outre le fait de se rendre sur l’application Belgium Running pour découvrir nos conseils, travailler avec des cônes (de 30 cm de hauteur et espacés de 120 cm), distants d’un espace régulier, en est une. Cela permet en effet d’avoir un repère visuel qui, vous le verrez dans la pratique, facilite grandement l’exécution du geste correct. Il vous est aussi possible de profiter des nouvelles technologies. Avec un smartphone, vous pouvez facilement filmer votre pratique et juger par vous-mêmes, en regardant votre inclinaison du tronc et vos mouvements de bras, si vous allez bien à l’extrémité de votre geste.

Thibaut Hugé
Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles