La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le mardi 6 novembre 2018 à 10:46 - Mis a jour le mardi 6 novembre 2018 à 04:35

Nos conseils pour passer l’hiver et rester actif durant la saison froide

Le manque de clarté et le froid ne poussent pas les coureurs à enfiler leurs baskets en cette période de l’année. On vous livre quelques astuces pour passer au mieux les prochains mois.

L’été indien appartient bel et bien au passé. Le froid s’installe et les journées sont de plus en plus courtes. Et le récent changement d’heure renforce encore ce constat. Un contexte qui ne pousse pas naturellement le coureur à enfiler ses baskets pour aller s’entraîner. La saison froide ne doit cependant pas rimer avec hibernation, sous peine de courir après sa forme tout le reste de l’année. Il ne faut néanmoins pas forcer si la motivation fait quelque peu défaut. Il y a en effet moyen de la traverser de bien des manières. On vous livre ici quelques trucs et astuces pour affronter l’automne et l’hiver tout en restant actif.

Fixez-vous un objectif

Savoir pourquoi vous courez est le moteur du coureur amateur. Peu importe que votre objectif soit d’améliorer votre meilleur chrono, de terminer un 10 km ou un ultra, de découvrir de nouveaux paysages ou de perdre du poids, il est primordial de savoir pourquoi vous enfilez vos baskets. Lorsque le temps est maussade, cela est encore plus important. Si le soleil brille et que les oiseaux chantent, il est en effet facile de se laisser tenter pour une petite sortie entre ami(e)s. Mais quand il fait noir, qu’il pleut et que vous êtes seuls, on en vient vite à se demander ce qu’on fait là. Ayez toujours la réponse !

Coupez le moteur

Il peut arriver que, vu le contexte météorologique, la motivation ne soit plus au rendez-vous. Et c’est normal. Tout coureur, à un moment ou l’autre de l’année, traverse une période où il a envie de penser à autre chose qu’à s’entraîner. Cela tombe bien puisqu’on recommande à tous ceux qui ont l’habitude d’accumuler les kilomètres tout au long de l’année de faire une coupure d’au moins une dizaine de jours une fois par an avant une reprise progressive de l’activité sportive. La période « hivernale », si vous n’avez pas d’objectif en vue, est évidemment idéale pour cela. Cela permettra à votre corps de se régénérer et diminuera, sur le long terme, le risque de blessure.

Variez les plaisirs

La progression en course à pied ne passe pas uniquement par la multiplication des sorties. Si l’absence de lumière ou les conditions ne vous invitent pas à sortir, profitez-en pour pratiquer ou vous initier à d’autres sports complémentaires. La natation, par exemple, est idéale pour renforcer le haut du corps et trouvera facilement place dans votre agenda hivernal, à condition bien sûr de dénicher une piscine et des créneaux horaires. Cette période est également propice à un travail de renforcement global, dans une logique d’harmonisation du corps qui, une nouvelle fois, vous permettra d’éviter bien des bobos quand vous solliciterez ardemment votre machine.

Équipez-vous

Le conseil semble évident : il faut s’équiper en fonction des températures et des conditions (vent, pluie, luminosité). Ne mettre ni trop de couches, ni trop peu. En deçà de 7 degrés, on considère qu’il est temps de sortir le long. Mais tout dépend aussi de l’intensité de votre séance ou de la pluie et du vent qui peuvent considérablement changer le ressenti. Un équipement correct, pour beaucoup, sera source de motivation. Vous aurez en effet bien plus d’énergie à affronter le froid ou le noir si vous êtes équipés pour y faire face. Si vous hésitez à investir dans du matériel, c’est peut-être d’ailleurs le moment de le faire. Cela vous boostera à l’idée d’aller l’essayer sur les routes et sentiers.

Changez vos habitudes

Le manque de luminosité a, pour beaucoup, un aspect contraignant. En été, en dehors des périodes de grosses chaleurs, vous pouvez en effet sortir presque à n’importe quelle heure et avoir des conditions correctes. C’est loin d’être dans le cas pour les mois qui se profilent. Pensez donc à réorganiser votre planning afin de pouvoir continuer à caler vos séances. Si vous êtes adeptes des « morning run » estivaux ou fans des sorties entre amis en soirée, tentez au maximum de profiter de la pause du midi en semaine pour faire votre sortie. Quitte à ce que celle-ci soit plus réduite. Il vous restera le week-end pour allonger.

Thibaut Hugé

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles