La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le lundi 15 avril 2019 à 04:22 - Mis a jour le lundi 15 avril 2019 à 04:22

Testé pour vous: la nouvelle série SPX d’Adidas Sport eyewear

Le printemps est synonyme de retour de la lumière et, donc, des lunettes de soleil. Nous en avons profité pour tester le dernier modèle proposé par Adidas Sport eyewear.

Avec le printemps, la luminosité est (enfin) de retour. Les collants, gants, tours de cou et autres accessoires typiques de la froide saison font peu à peu place aux shorts ou tee-shirts à manches courtes. L’occasion aussi de sortir les lunettes de soleil. Au-delà du look qui est souvent un élément primordial dans le choix d’une paire, porter des lunettes de soleil, selon votre sensibilité à la lumière, peut aussi changer votre expérience de course, pour les plus sensibles, ou en tout cas l’améliorer en offrant une meilleure visibilité et protection.

Nous avons eu l’occasion ces dernières semaines de tester l’un des modèles de la nouvelle série SPX d’Adidas Sport eyewear : « exhale ». Celui-ci fait partie d’une gamme unisexe où l’on retrouve deux autres modèles intitulés « strivr » et « xpulsor ». Cette gamme se caractérise par un design à la monture ciselée, s’inspirant directement de « l’architecture urbaine moderne » évoquée de plus en plus souvent par les marques de sport en quête d’arguments pour le public branché et urbain.

Au-delà des arguments de communication, ces lunettes se révèlent à l’usage être taillées pour la pratique du sport. Tant mieux, c’est le but. Elles ont d’ailleurs un look sportif plus classique avec des verres demi-cerclés, contrairement à d’autres séries pourtant étiquetées sport de la marque à trois bandes. Ce qui, pour ceux qui ne veulent pas investir dans une paire uniquement pour la pratique du running, ne les empêchera nullement de vous accompagner en voiture ou en vacances vu leur look également décontracté.

Au cours de l’effort, « exhale » se caractérise tout d’abord par un excellent maintien. Ce qui est primordial dans le cas de la course à pied. Pas besoin de les ajuster en cours de route et pas de frottements désagréables lorsque les kilomètres s’accumulent. Le poids de la monture (19,5 grammes seulement) n’y est pas étranger, tout comme les zones antidérapantes au niveau des branches. Les verres LST remplissent leur rôle, avec un excellent rendu des contrastes et une harmonisation des variations de luminosité. Ce, peu importe le terrain de jeu (ville, campagne, sentiers ombragés…).

Jamais dans le flou

Sport oblige, les verres ont une surface relativement large, ce qui permet d’avoir un champ de vision plus important et d’être protégé d’éventuels insectes ou poussières. Au niveau esthétique, à chacun de se faire son avis. Nous, on a apprécié. Mais au-delà de cette considération, jamais la monture n’a été prise en défaut d’arrivée intempestive de buée toujours bien désagréable. La pratique du sport met pourtant les lunettes à rude épreuve. Le constat fut identique lorsque nous les avons soumises à des disciplines comme le vélo et le ski. C’est que ces branches ouvertes, au-delà du look, ont leur effet.

Disponible en six combinaisons de couleurs et de filtres différentes, cette nouvelle série dont fait partie « exhale » est proposée à partir de 99 €.

T. H.

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles