La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le jeudi 4 juillet 2019 à 02:36 - Mis a jour le jeudi 4 juillet 2019 à 02:36

Testé pour vous: l’Advanced Skin 5 Set de Salomon

La dernière version de l’Advanced Skin 5 Set de Salomon, malgré son petit gabarit, s’érige en compagnon idéal pour la grande majorité des trails.

On a encore le souvenir de ces premiers sacs d’hydratation qui, à la fin de notre sortie, nous occasionnaient plus de douleurs au niveau du dos et des épaules que ne pouvait nous en donner l’impact d’un effort trop long ou violent sur nos membres inférieurs. Les temps ont changé et le maintien des sacs, de façon générale, s’est considérablement amélioré. Aujourd’hui, le sac d’hydratation, de par son soutien et sa légèreté, s’oublie presque durant l’effort.

L’un d’eux, l’un des best-sellers en la matière, a particulièrement retenu notre attention : l’Advanced Skin 5 Set de Salomon, dans sa dernière version bleue turquoise. Un modèle qui a d’ailleurs été intégré, presque à l’identique mais tout de même avec 10 € de plus au compteur (130 au lieu de 120), au pack complet sorti par la marque d’Annecy à l’occasion du marathon du Mont-Blanc.

Ce sac d’hydratation, qui a connu pas mal d’évolutions au fil des ans, est donc d’une capacité de 5 litres. Seulement pourriez-vous être tenté de dire. À l’usage, cela est pourtant largement suffisant pour tous les trails ne vous obligeant pas à y passer la nuit ou à devoir emporter une tenue complète de rechange avec vous. Car, vu son élasticité et ses nombreuses poches, on y glisse sans le moindre souci deux flasks de 500 ml, plusieurs gels ou barres, une veste de type gore-tex, une couverture de survie, un smartphone et de la crème solaire tout en ayant le loisir d’y caler ses bâtons, soit via le système de fixation monobrin qu’il faut cependant apprendre à maîtriser, soit en achetant un accessoire supplémentaire ou encore en les calant, comme nous l’avons fait avec nos trois brins, directement dans la grande poche dorsale. En cas de besoin, il est aussi possible d’ajouter (en option) une poche à eau mais, sauf épreuve en autonomie complète, cela ne s’avère que rarement utile.

Serrage rapide et efficace

Avec cet équipement, aucune sensation d’inconfort. Le sac colle littéralement à la peau, sans pour autant provoquer des frottements. La seule zone sensible, selon ce que vous portez comme équipement, peut se situer au niveau du cou, où il est toujours plus prudent de mettre une crème protectrice avant de s’élancer pour une longue sortie. Le maintien est donc l’un des points forts de cet Advanced Skin 5 Set, aidé par un système de serrage rapide et efficace, qu’il est possible d’ajuster en quelques secondes. Petit bémol néanmoins, on aurait aimé pouvoir ranger quelque part les cordes de serrage qui dépassent, notamment celles servant potentiellement à caler les bâtons dans le dos. Celles-ci, selon le réglage choisi, ont tendance à venir taper sur le bras ou les coudes, ce qui peut être dérangeant sur la durée.

Moins de manipulations

Reste que là où ce sac fait la différence à notre sens, notamment par rapport à l’autre modèle phare de la marque dans ce volume qu’est le S/Lab Sense Ultra 5 Set, c’est au niveau de ses poches et de ses fonctionnalités. Sur le modèle testé, il y en a partout et pour tout. Notamment une poche transversale et avec tirette située au niveau des reins qui permet d’y ranger, par exemple, sa veste. Pratique quand on n’aime pas devoir décrocher son sac en pleine course (si on utilise du moins une veste qui peut se mettre par-dessus le sac). Il y a aussi ces deux poches avant qui sont venues s’ajouter par-dessus l’emplacement dédié aux réserves d’eau et qui permettent d’y caler votre ravito, accessible sans le moindre effort. Si certaines, comme les petites poches situées tout en haut au niveau du torse, semblent moins pratiques, elles sont néanmoins toujours bienvenues. Au final, tout ou presque rentre dans ce sac sans jamais être dérangé par le balancement, voire des bruits agaçants de frottement, de ce qu’on transporte.

Un sac qui, pour la Belgique mais aussi vos aventures à l’étranger, s’érige donc en compagnon idéal, à moins de vouloir partir en mode autonomie complète sur une longue distance ou d’y passer la nuit. Auquel cas il vous faudra opter pour un compagnon au volume plus important. Un investissement certes mais qui, contrairement à vos paires de chaussures, sera capable de vous accompagner plusieurs années durant.

{{1}}

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles