La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le vendredi 30 novembre 2018 à 01:45 - Mis a jour le vendredi 30 novembre 2018 à 01:45

Challenge ACRHO: Et de dix pour Rémy Mulliez

Le vainqueur du challenge ACRHO 2018 s’est imposé à Herseaux.

En s’imposant, samedi, au jogging de la Saint-Nicolas à Herseaux, Rémy Mulliez a signé sa dixième victoire sur le challenge ACRHO cette saison et sa cinquième consécutive. Bref, l’athlète de Cap Team aura largement dominé le challenge, dont il remporte l’édition 2018.

« Il reste une épreuve à la Berlière samedi mais il s’agit d’une patronnée et je vais la disputer à mon aise, avec les gens du club », explique-t-il.

En cette fin de saison, Rémy Mulliez n’aura plus rencontré la moindre rivalité sur les routes de l’ACRHO. De quoi le faire changer d’objectif pour 2019 ? Pas forcément. « Je vais encore disputer des manches de l’ACRHO mais je ne jouerai plus le classement général. Je trouvais que c’était une belle ligne à un palmarès et j’y suis arrivé. J’ai notamment amélioré mes temps. En début de saison, j’étais à 3.32 de moyenne environ sur 10 km et je tourne à présent autour des 3.20, indique Rémy. C’est une belle évolution mais, en même temps, le challenge comporte pas mal d’épreuves et engendre de la fatigue. Je ne pouvais donc pas non plus trouver de longues plages de repos pour ensuite essayer d’améliorer encore mes chronos. Mais la saison prochaine, je ne serai sans doute plus au départ de chaque épreuve. »

L’année 2019 sera coupée en deux pour l’athlète de 33 ans. Elle s’articulera d’abord autour des semi-marathons. « Avec comme gros objectif les 20 km de Bruxelles. Je vais m’entraîner spécifiquement sur ce type de distances et après Bruxelles, je passerai sans doute à la piste. »

Car Rémy va ensuite bifurquer sur le cross en deuxième partie de saison. Plus exactement sur le cross court. « Ce sera en quelque sorte une découverte pour moi mais j’ai envie de me tester sur courte distance aussi. Je vais m’entraîner dur avec Franky Hernould. Lui a envie de revenir dans le parcours et moi de continuer à progresser. Nous nous entendons bien et nous allons bien bosser. »

Rémy aimerait ainsi imiter un certain Thaddée Adam. « Quand je vois comment il progresse, ce n’est plus le Thaddée d’il y a deux ans. Il est vraiment affûté. De mon côté, je dois encore m’améliorer et j’y compte bien. »

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles