La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le mardi 6 novembre 2018 à 10:46 - Mis a jour le mardi 6 novembre 2018 à 10:46

Christopher Michel, le warrior de Chimay

Le traileur, du challenge de la Forêt de Chimay sur le court, est aussi un champion de course d’obstacles

Le Froidchatrail, qui a eu lieu samedi, n’entrait pas en considération pour le classement du challenge de la Forêt de Chimay mais il servait, en revanche, de cadre à la soirée de remise des prix.

Ce challenge comptait six épreuves : Couvin, Chimay, Nismes, Pesche, Lompret, Montbliart. Quatre auront suffi à Christopher Michel pour l’emporter sur le long, un an après son titre sur le court. « Grâce à ma régularité. Ma volonté était de ne faire cette année que des longues distances. Ce samedi j’ai donc opté pour le 42 km. Après mon expérience malheureuse de La Bouillonnante que je n’avais faite qu’en 6 h 33, ce n’était que la deuxième fois que j’en faisais un aussi long. Et logiquement j’ai encore eu du mal à partir du 35e km. »

Christopher termine ce Froidchatrail à la 6e place (sur 95 partants) en 3 h 18, à 15 minutes du vainqueur. « Mon ambition est de devenir un ultra-traileur mais cela prendra un peu de temps. »

Le Chimacien s’illustre aussi dans une autre discipline : la course d’obstacles. Il revient d’ailleurs du championnat du monde à Londres. « Après diverses épreuves qualificatives, j’ai pu m’aligner à la fois sur le circuit de 4 km et sur celui de 15 km. Je suis finisher des deux, ce qui n’était pas évident au départ puisque près de la moitié des concurrents abandonnent chaque année vu le niveau de difficulté. »

C’était son premier mondial après deux championnats d’Europe. « Mon objectif pour 2019 sera de nouveau de me qualifier pour les deux championnats. »

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles