La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le mardi 2 octobre 2018 à 11:17 - Mis a jour le mardi 2 octobre 2018 à 11:17

Geoffray Gillet, vainqueur du Tec Tonic

Cette fois, le semi s’est transformé en une distance de dix miles

Ambiance particulière en ce dimanche ensoleillé pour cette nouvelle édition du Tec Tonic. Les bus étaient bondés pour conduire les quelque 350 coureurs sur le lieu de départ de la course. Cette épreuve se veut très rapide car le parcours, que ce soit sur le 5 km, le 10 km ou le 10 miles, emprunte le Ravel et est en légère descente. Il permet donc aux cadors de faire des temps hors normes.

Geoffray Gillet, très en forme actuellement, a dominé les 10 miles avec plus de 3’30 sur son dauphin, Christophe Scholzen.

« Depuis mon retour de stage et cette course de La Forme du Cœur, je prépare le semi d’Amsterdam qui aura lieu le 21 octobre. C’est pour cette raison que le coach m’a envoyé ici faire 16 bornes à une allure légèrement plus rapide que celle espérée pour Amsterdam. D’emblée, je me suis retrouvé seul en tête de course avec comme objectif de remplir ma mission : tenir les 3’15″/km. Sur ce type de parcours, c’était plutôt facile à réaliser, donc, je suis plutôt content. Cette semaine, je prendrai le départ des championnats francophones de 10 km sur route à Liège. Ce sera ma première participation à ce jogging, on verra… »

Sur la course des 10 km, il y a eu une grosse bagarre entre Cédric Petry et Pierre Maréchal mais c’est le Liégeois qui a su tirer son épingle du jeu lors de la descente finale pour se détacher et remporter la victoire quelques secondes devant Pierre. Les deux hommes seront également à Liège dimanche au cœur de la Cité ardente.

Côté organisation, on pourra déplorer un petit couac avec des coureurs qui, par deux fois, se sont retrouvés à des carrefours sans signaleur. Les choses ont cependant été vite corrigées par les responsables pour éviter tout incident. Le Ravel (ancienne ligne 38) traverse de nombreux axes fort fréquentés et la prudence est de mise.

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles