La plus grande communauté running de Belgique
  • Belgium Running
  • Publier le jeudi 18 octobre 2018 à 12:47 - Mis a jour le jeudi 18 octobre 2018 à 12:47

La Chapinoise: plus qu’une course, un rassemblement d’amis

La Chapinoise en était à sa cinquième édition. Et le succès est toujours présent

Un an sur deux, David Rahier, dont le surnom de « Chapi » a donné son nom à cette course de 23 km, organise une épreuve champêtre, dans le pur esprit des Coureurs Célestes. Une Chapinoise qui a vu Claude Waterval triompher.

David Rahier, vous organisez cette course un an sur deux. Pour quelle raison ?

« Tout simplement pour avoir une alternance avec l’Ultra Tour de Liège, une autre organisation de notre grande équipe, de notre grande famille Céleste. »

Pourquoi ce nom de balade chronométrée ?

« Ici, difficile de proposer du 100 % trail, le terrain ne le permet pas. On traverse des bois, des prairies, des échaliers nombreux et parfois du bitume. Et comme on n’est pas trop course et compétition, on a donné un autre nom, davantage dans notre esprit des Célestes. »

Pourquoi revient-on à la Chapinoise ?

« Je pense que c’est dû à la bonne humeur de l’équipe et des concurrents. Le fait qu’on ne se prenne pas la tête est aussi un argument. Enfin, il y a le célèbre ravito n°2… Ceux qui le tiennent essayent plus de retenir les coureurs que de les forcer à poursuivre la course. Et ils ont de bons arguments de bouche pour cela. Certains sont restés 1h30 sur place… ils ont bien compris l’esprit de la Chapinoise. »

Une spécificité à mettre en avant ?

« On part avant le coucher du soleil et on revient de nuit. On s’arrange pour que les coureurs soient sur une crête à l’heure du coucher. Et cette année, avec la météo de rêve, ils ont été servis. »

N’est-ce pas, en plus, une course solidaire ?

« Tous les bénéfices sont reversés au Pays Dogon, au Mali. Les Coureurs Célestes y mènent des actions depuis des années. Les scouts de Melen, qui sont partenaires pour la logistique, sont aussi aidés. Il ne reste rien dans les caisses après la course. La Chapinoise rassemble des amis mais aussi de nombreux bénévoles qui font un travail remarquable. Je voulais le souligner. »

Renaud Croix

Partager avec vos amis
Autres articles
Plus d'articles